Forêt Ivre, voici le nom donné à la forêt située en contrebas. L’origine est à rechercher du côté du grand glissement dit de Vailly qui touche les argiles glaciaires. Assez raides lorsqu’elles sont sèches, elles forment une masse glissante et pâteuse lorsqu’elles sont imbibées d’eau. Les eaux d’infiltration atteignent le lit rocheux et l’ensemble de la masse argileuse est ainsi animé d’un mouvement de reptation.

La commune envisage de raccorder son réseau du chef-lieu à la station d’épuration située en contrebas. Nous avons étudié diverses options, l’option de base qui consiste à créer un réseau dans les grands champs du « Bugnon », puis l’option de variante qui consiste à créer un réseau à l’aval du talus de la RD35 avec réalisation d’une unité de refoulement afin de traiter la quasi totalité du chef-lieu.

Nos travaux on confirmé la présence d’argile plastique très tendres et humides. L’emprise de la zone d’argile plastique est plus étendue que ce que l’on pouvait supposer puisque la moraine caillouto-argileuse raide est seulement remarqué au niveau des talus sous la RD35.

L’aspect financier des deux solutions a été étudié par un bureau partenaire et présenté à la commune.

 

Vailly_2

Vailly_3

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

seize + 13 =